عربدة الضوضاء

Détraquée et Fière …

Détraquée et Fière …

Dans cet orage des normes, une redéfinissions des concepts, au sein de cette coupure avec un pourri passé moderniste et la naissance d’une nouvelle ère révolutionnaire d’un authentique retour aux bonnes valeurs religieuses ; j’ai décidé de m’intravertir et de régresser vers mon narcissisme primaire, comme ça je mets l’accent sur l’imbattable subjectivité qui caractérise ce texte…

Pour parler de Moi, je me demande auquel de ces Moi vais-je m’adresser ? De nombreux Moi sont venus s’échouer en mon faible corps de femelle moyennement sensée…

En ce moment je ne peux cacher mes envies meurtrières ni mes tendances sadiques jaillissantes de sang humain… la psychopathe en Moi semble en plein éveil…

A la psychopathe :

Quand l’erreur de Dieu fut d’avoir créé la « Femme »… que cette femme voit son pays glisser au long d’un toboggan conduisant à l’enfer juré.. je n’ai qu’une envie : c’est d’attacher ces infâmes, ces affamés du pouvoir par la bite, prendre du plaisir à les poignarder, à les découper en morceaux, puis laisser couler leur sang et jouir de les voir hurler de peur et de douleur..

A la parano :

A me retrouver dans un monde où le baril de pétrole coûte la vie à des gosses… où café et chocolat coûtent trois fois plus cher au Togo qu’au pôle nord… où « religion » n’est qu’un putain d’hameçon dans la terre des « moutons noirs »… nous sommes une pêche facile, puisque le sacré pour nous est entre les jambes… et suite au soit dit « printemps arabe », nous sommes tel un soleil en pleine combustion, dont les rayons profitent aux « moutons blancs »…

A la schizophrène :

Mon discours m’échappe.. mes idées se heurtent.. je m’aperçois des conséquences de conduites que, comme tout schizo qui se respecte, je conteste violemment.. lorsque je m’applique au terrain politique alors que je me juge humaniste.. lorsque je fume du Marlboro, j’utilise du Dell, je bave à la rencontre sensorielle avec une tablette de Lindt et que je me dise anti impérialiste.. lorsque je vois le diable incarné en homme, le cul bien collé à la chaise du pouvoir, ça ne peut qu’être le tableau clinique type d’une schizophrénie aiguë, notamment incurable..

A l’hystérique :

De rôle en rôle, d’humeur en humeur, du coq à l’âne dans le seul but de séduire.. de la prostitution intellectuelle à l’auto érotisation spirituelle.. tout pour plaire, pour attirer l’attention, en guise d’être écoutée.. hommage aux allumeuses car elles ont tout compris… il suffit de démarrer le moteur pulsionnel pour accéder à la tête, autrement, elle passeraient muettes comme des morceaux de chair sans crâne sous leur splendide chevelure blonde…

A l’obsessionnelle…

Je ne peux manquer de me référer au grand Artaud et à sa relation ambivalente avec le caca « Là où ça sent la merde, ça sent l’être » … un pays en pleine décompensation, couronné par des aliénés certifiés, dirigé par des âmes vendues au diable… je sens la puanteur des égouts qui s’apprêtent à nous accueillir.. je ne peux m’empêcher de me fixer sur le détail de la culture, qui sans elle, il serait mieux d’enterrer ce restant de pays… pour cela, je m’isole, je reste prisonnière de mes idées perfectionnistes, je cherche la bonne, l’efficace, la sans failles qui va changer le monde… je cherche en vain…

A la Border Line…

A bas les normes, à bas la morale, à bas les instructions… dans un monde où la morale n’est qu’un pont conducteur à un être aliéné prisonnier de ses propres règles… à quoi sert de vivre lorsqu’on passe une vie à investir, ne récoltant que la méconnaissance et l’ingratitude… à quoi bon d’être une lourde charge inutile.. Vaut mieux abandonner la vie avant qu’elle foute le camp…

Bref… je cesse de dévoiler mon déséquilibre… je ferais mieux de me conformer aux normes d’une praticienne… peut être que plus tard je doterai d’une plus vaste marge de liberté d’expression… mais je tiens à m’incliner et à saluer tous les fous, ou normalement anormaux, qui, comme moi, s’en foutent!

Salma Ben Abdallah

Publicités
Cette entrée a été publiée le 11 mars 2012 à 9:37 . Elle est classée dans خواطر et taguée . Bookmarquez ce permalien. Suivre les commentaires de cet article par RSS.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :